19.12.2019

Briefe



Rückwärts
	
ID: 5451 Brieftext


Geschrieben am: Samstag 08.07.1843
 

Berlin 8 Juillet 1843
Monsieur!

Je Vous dois encore mes plus profonds remerciments pour l’Article que Vous avez eu la bonté d’écrire sur mon Concert dans votre Gazette Musicale très reputée – Je ne me sens pas à la hauteur des éloges, que vous m’avez décernés, mais ça sera pour moi un très vif <>encouragement pour m’en rendre digne – En attendant quelques nouvelles sur mon compte de Berlin – à peine arrivé j’ai été admis à jouer à la cour, et j’ai eu le meilleur succès que je pouvais désirer – Le Roi m’a donné des lettres de sa main, et il m’a témoigné sa haute satisfaction de la manière la plus gracieuse. Après j’ai donné trois Concerts au Konigsstädtisches Theater et le publique a toujours été plus nombreux à mesure que <>les Concerts se suivaient – Vous pourrez voir des Articles de ces trois Concerts dans la <>Vossische Zeitung du 10, 12, 26 Juin, et dans le Figaro du 11, 13, idem, ainsi que les autres feuilles politiques et literaires de Berlin. Au dernier Concert le Concertino en E dur4 a fait le plus d’impression – Le 5 du Courant j’ai donné un Concert à l’Opéra, en y repetant des pièces qu’on m’avait demandées à l’autre Théâtre, et en y jouant des autres morceaux de Paganini etc. – Demain Dimanche 9 courant je donne pour mon adieu à Berlin une matinée Musicale dans l’hotel de Russie qui promet d’être brillante, quantité de Billets étant dejà vendus. J’y jouerai aussi un Quatuor de Beethoven et un Adagio de Spohr – Si cette matinée n’avait pas été improvisée j’y aurais joué Votre Quatour que je brûle d’entendre, et il parait que le diable s’y met toujours pour m’en empecher! Mais avant de quitter Berlin nous férons une séance de Quatuors seulement entre Artistes, et là je pourrai satisfaire à mon vif desir, en en faisant l’essai, et je suis sûr qu’il sera admirablement composé, bien que je n’en puisse juger que d’après la partie du 1r. Violon; mais où il y a votre nom on doit s’attendre à de très belles compositions.
13. Juillet
La matinée a été très brillante et tout le monde était etonné de voir tant de mond [sic] dans une telle saison, et par une chaleur enorme! À présent je vais partir en touchant très vite les bains de mer de Helgoland et de Nordernay, puis Hambourg, Bremen, Hannover, Brunsweich, et Magdebourg – De la je répasserai par Leipzig, et j’aurai le plaisir de Vous revoir, et aussi j’espère d’entendre votre charmante moitiée, à laquelle je Vous prie de presenter mes respects, et mon vif desir d’admirer son talent superieur – Je Vous prie de me conserver Votre bienveillance à la quelle je tiens beaucoup, et en vous assurant que ma profonde et sincère estime pour vous sera ineffaçable dans mon coeur, je suis
Votre très devue
Ant. Bazzini

Monsieur
Mr. Le D.r Robert Schumann
professeur au Conservatoire,10 maitre
de composition etc
Leipzig

  Absender: Bazzini, Antonio (158)
  Absendeort: Berlin
  Empfänger: Schumann, Robert (14753)
  Empfangsort:
  Schumann-Briefedition: Serie: II / Band: 19
Briefwechsel Robert und Clara Schumanns mit Korrespondenten in Leipzig 1828 bis 1878 / Editionsleitung: Thomas Synofzik und Michael Heinemann / Herausgeber: Annegret Rosenmüller und Ekaterina Smyka / Köln: Verlag Dohr / Erschienen: 2018
ISBN: 978-3-86846-029-2
78ff.
 



Wir verwenden Cookies, um Ihnen den bestmöglichen Service zu gewährleisten (Mehr Informationen).
Wenn Sie auf unserer Seite weitersurfen, stimmen Sie bitte der Cookie-Nutzung zu. Ich stimme zu.